Jardin botanique Meise



Chérimole
(Annona cherimola)

  • Annonaceae
  • Origine: Amérique Centrale et du Sud
  • Où peut-on les voir dans le Jardin botanique : Dans la serre avec les plantes economiques tropicales "Mabundu"

Le corossol (Annona muricata)

Le fruit
La chérimole est un fruit vert arrondi muni de grandes écailles. La pelure se colore en pourpre foncé lorsque le fruit devient complètement mûr. La chair blanche et douce contient de grandes graines noires, non comestibles. Elle a un goût de fraises et d'ananas. La chérimole est un des rares fruits de la famille des Annonaceae qui atteint nos marchés occidentaux. Les autres fruits, le corossol (Annona muricata), le coeur de boeuf (Annona reticulata) et la pomme cannelle (Annona squamosa) sont très fragiles et supportent mal le transport. Les chérimoles ne se conservent que peu de temps et doivent être consommées dès leur arrivée. Les fruits non mûrs peuvent attendre quelques jours. Ne conservez jamais les chérimoles au frigo. La chair des fruits peut être utilisée dans les salades de fruits ou dans les yogourts. Sous les tropiques, des extraits des fruits verts sont employés comme insecticide.

La plante
Le chérimolier provient des hautes terres du Pérou et de l'Equateur. C'est un petit arbre de 7 m de haut aux feuilles simples, alternes et entières. Au printemps, l'arbre perd ses feuilles et forme de nouvelles feuilles ainsi que des fleurs. Au cours de l'année, il peut encore présenter deux périodes de croissance similaires. Les fleurs de couleur brune ou jaune-roux ont trois pétales et de nombreux carpelles; ceux-ci se transforment en un fruit multiple charnu, rappelant une baie.

Culture
La plante n'a aucune préférence spéciale pour le type de sol, pourvu qu'il soit perméable et qu'il y ait beaucoup d'eau à sa disposition. La quantité de lumière est très importante. Le chérimolier ne pousse bien qu'au-dessus de 1000 m. A ces altitudes, les températures sont plus basses et la lumière solaire intense. La production par plante n'était pas très élevée (20-30 kg par arbre). C'était une des raisons pour lesquelles le chérimolier n'a pas fait l'objet de cultures à grande échelle. Ces dernières années cependant, des plantes ont été sélectionnées par rapport à leur meilleur rendement. Actuellement, les chérimoliers sont aussi cultivés en Espagne et dans le Sud-Est asiatique.

A cultiver chez soi
Etant donné la fraîcheur des fruits qui arrivent sur nos marchés, les graines peuvent très bien être employées pour obtenir de jeunes plantes. Faites germer les graines en un endroit chaud, dans du sable humide pur et sans calcaire. La germination survient après 2 à 3 semaines. Lorsque les plantules ont développé un système racinaire suffisamment important, on peut les rempoter dans un mélange de terre assez pauvre, comme par ex. un substrat pour cactus. Habituez progressivement votre plante à la lumière du soleil et placez-la dans un endroit le plus clair possible. N'arrosez pas trop; le chérimolier résiste mieux à la sécheresse qu'à un excès d'eau. Placé dans de telles conditions, l'arbre peut atteindre deux mètres et peut-être portera-t-il des fruits. Un des proches parents du chérimolier est rustique chez nous : l'Asimina triloba

Littérature
Jenuwein, H.1988 Avocado, Banana, Coffee. How to grow usefull exotic plants for fun. British Museum Natural History
Pijpers, D., Constant, J.G. & Jansen, K., 1985 Fruit uit alle windstreken. Het Spectrum
Verheij, E.W.M. & Coronel, R.E. (eds) 1991 Plant resources of South-East Asia vol. 2 Edible fruits and nuts Pudoc Wageningen

Pour toute information ou réservation, contactez-nous (Tél: 02 / 260 09 70).


Jardin botanique Meise
Domaine de Bouchout
B-1860 Meise