*|MC:SUBJECT|*

Communiqué de presse


L'avenir de la numérisation
des collections muséales

De “WeDigBio”... à “DoeDat”


Meise, 23 janvier 2018 — RESUME — De nombreuses institutions scientifiques numérisent leurs collections afin de les rendre plus accessibles aux chercheurs et au public. Outre l'image numérique des collections, l'information liée à celles-ci est également d'une valeur inestimable. Les indications reprises sur les étiquettes, par exemple, contiennent le nom, la date de collecte, l'emplacement… Afin de saisir ces informations, le public est de plus en plus souvent invité à participer à leur numérisation par le biais d'une plateforme de crowdsourcing. Le Jardin botanique Meise participe également à cette dynamique internationale avec sa propre plateforme scientifique citoyenne "DoeDat". Lors de "WeDigBio" (Worldwide Engagement for Digitizing Biocollections), un événement mondial de quatre jours au cours duquel le public est encouragé à numériser les données figurant sur les étiquettes des collections d'histoire naturelle, notre plateforme DoeDat a été testée par le personnel du Jardin botanique..


Numériser, pourquoi ?

Les collections biologiques reflètent la biodiversité au fil du temps. Elles fournissent des données qui peuvent être utilisées pour étudier les changements climatiques et écologiques, pour encadrer les efforts de conservation, pour mieux comprendre la génétique et l'évolution des populations, pour appuyer les décisions politiques… Mais elles ne peuvent être utilisées que si les personnes y ont accès.

Aujourd'hui, des institutions scientifiques du monde entier tentent de numériser leurs collections. Avec plus d'un milliard de pièces historiques et naturelles à travers le monde, l’ampleur de cette tâche est telle qu'elle ne peut plus être réalisée par les seuls collaborateurs scientifiques. Il n'est pas rare qu'une collection se compose de centaines de milliers, voire de millions d'exemplaires. Non seulement le matériau lui-même est d'une grande valeur, mais les étiquettes qui lui sont liées contiennent également des informations importantes.
 
Sciences participatives et crowdsourcing
 
La saisie des données sur les étiquettes n'est pas encore numérisable en routine pour le moment. Beaucoup de ces étiquettes ont des centaines d'années, sont manuscrites et difficiles à déchiffrer. Ce décryptage prenant du temps, l'aide du public est de plus en plus sollicitée.

"C'est un travail pour lequel nous n'avons pas toujours le personnel disponible", explique Sofie De Smedt, chef de projet pour la numérisation au Jardin botanique Meise. Nous comptons également sur des bénévoles externes par le biais de programmes scientifiques citoyens et de plateformes de crowdsourcing qui constituent un excellent moyen de renforcer les liens entre le public et la recherche scientifique".

En effet, il devient de plus en plus clair pour les institutions scientifiques que la façon la plus pratique de participer à ces énormes projets de numérisation est d'impliquer le public. Il s'agit d'un dispositif de type "win-win": les musées reçoivent l'aide dont ils ont grandement besoin et les membres de la communauté ont accès aux coulisses des institutions scientifiques et culturelles et ont ainsi la possibilité d'en apprendre davantage sur les sciences, la nature et la culture...
 
WeDigBio
 
WeDigBio "(Worldwide Engagement for Digitizing Biocollections) est un événement mondial annuel de quatre jours qui encourage le public à numériser les données figurant sur les étiquettes des collections d'histoire naturelle. Le 17 janvier, le rapport BioScience, qui évalue la dynamique de "WeDigBio", a été publié (https://academic.oup.com/bioscience/article-lookup/doi/10.1093/biosci/bix143).

“WeDigBio offre aux musées et aux collections d'histoire naturelle la possibilité de dialoguer avec les communautés locales et le public en ligne tout en offrant aux participants des expériences enrichissantes et agréables,” explique Dr. Libby Ellwood de La Brea Tar Pits and Museum, l'une des institution partenaire de WeDigBio et “nous nous réjouissons déjà de la mise sur pied du prochain événement WeDigBio prévu en octobre 2018”.
 
Le programme “DoeDat” du Jardin botanique Meise
 

Le Jardin botanique Meise a lancé à l'occasion de la "Journée de la science" en novembre dernier la plateforme de crowdsourcing www.doedat.be dans le cadre du projet DOE!, Digitale Ontsluiting van Erfgoedcollecties (Divulgation numérique des collections patrimoniales).Le projet DOE a débuté le 31 mai 2016 et un an après, ce ne sont pas moins de 1,2 million de spécimens d'herbiers belges et africains (environ un tiers de toute la collection d'herbiers) qui ont été scannés par la société Picturae. 

Le but de DoeDat est de constituer un groupe de bénévoles actifs qui pourront nous aider à saisir les données descriptives des spécimens d'herbiers principalement belges. Chacun peut ainsi contribuer à l'herbier virtuel du futur. 

"L'ajout de ces données numériques aux spécimens de référence est une étape cruciale dans la promotion des collections scientifiques à des fins de recherche, d'éducation ou de politiques", affirme le Dr Quentin Groom, chargé des technologies de l'information au Jardin botanique Meise.

Plus d'infos : https://www.wedigbio.org et www.doedat.be

 

Contacts presse :
Quentin Groom (English): +32 2 260 09 20 ext. 364 - quentin.groom@botanicgardenmeise.be 
Sofie De Smedt: + 32 2 260 09 57 -  sofie.desmedt@plantentuinmeise.be 

Pictures :  https://photos.app.goo.gl/bW9OOLeidSR2mF713 

 

Le Jardin botanique Meise, en pratique :

  • Pour les visiteurs, le Jardin botanique Meise est ouvert tous les jours à partir de 9h30.
  • Tarifs : 7 €; + 60 ans et handicapés: 6 €; < 5 ans et accompagnateurs de personnes handicapées : gratuit ; 6-17 ans : 1 € ; étudiants : 3,50 €. 
  • Accès : en voiture, autoroute A 12 Bruxelles-Anvers, sortie 3 "Meise" ; par les transports en commun, bus 'De Lijn' 250 ou 251 au départ de la Gare du Nord (Bruxelles) ou de la station de métro Roi Baudouin (ligne 6).
  • Contact pour le public : 02/260 09 70 -  info@jardinbotaniquemeise.be  - www.jardinbotaniquemeise.be
Copyright © 2018 Botanic Garden Meise, All rights reserved
You are receiving this email because you are in the press contact list of the Botanic Garden Meise

Our mailing address is:
Botanic Garden Meise
Nieuwelaan 38
1860 Meise
Belgium

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

*|IF:REWARDS|* *|HTML:REWARDS|* *|END:IF|*