n°9, avril 2007

En direct des collections

A ne pas manquer

Zoom sur...

Quoi de neuf dans la Boutique ?

Meise, le jardin aux 18.000 plantes...
  • Un nouveau sentier idyllique

Vous êtes-vous déjà promené-e dans un jardin conçu comme un bois? A la périphérie du Jardin Botanique, à hauteur du Pavillon de chasse (n° 7 sur le plan), nous avons aménagé récemment un sentier recouvert d’écorces d’arbres. Vous y ferez la connaissance de l’Abraham-Isaac-et-Jacob (Trachystemon orientalis), une plante qui s’épanouit en fleurs violettes très particulières au printemps, ainsi que des osmondes royales (Osmunda), des fougères aux splendides feuilles vert clair. On y découvre de beaux rhododendrons comme ‘Mother of Pearl’ (photo), ou la floraison du Magnolia x soulangeana ‘Lennei’ et du petit cornouiller à feuilles alternes (Cornus alternifolia) ; en début d’été, il se couvrira de fleurs étoilées couleur crème. Vous y admirerez enfin de grands mélèzes, comme par exemple le mélèze d’Europe (Larix decidua). Ce conifère aux feuilles caduques retrouve en mai des aiguilles vertes toutes neuves. Bref, un sentier idyllique plein de découvertes !

  • Un érable flamboyant au printemps?

Un érable rouge feu au printemps, il y a de quoi être surpris ! Il vous attend, cet érable japonais Acer palmatum ‘Shin- deshojo’, non loin de l’entrée B de Meise- village. Fin avril, de ses bourgeons brun rouge surgissent comme par magie une multitude de feuilles rouge vermillon. Un peu plus tard apparaissent de petites fleurs rougeâtres et en  été, de petits fruits ailés au bord rouge cerise. Le long du même sentier, vous rencontrerez un cultivar de l’érable sycomore, Acer pseudoplatanus ‘Leopoldii’. Cette ancien cultivar belge a reçu le nom de notre premier roi. Au printemps, des grappes de fleurs vertes s’insinuent parmi le jeune feuillage couleur bronze. Les feuilles virent ensuite au vert tacheté de jaune. Les érables sont réputés pour leurs couleurs automnales, mais ils sont intéressants toute l’année. N’hésitez pas à rendre visite plusieurs fois par an à notre collection !

  • Festival de couleurs au Bois des Rhododendrons
Les rhododendrons varient en formes, couleurs et tailles. Dans le Bois des Rhododendrons (n° 22 sur le plan), vous ne saurez où porter le regard pour les admirer tous. Près du séquoia géant (Sequoiadendron giganteum, n° 28 sur le plan), un groupe de l’espèce chinoise Rhododendron augustinii vous ravira par l’abondance de ses grappes de fleurs couleur pastel. Un peu plus loin, son petit cousin japonais, R. degronianum, produit de grosses fleurs, regroupées en petits bouquets ; elles sont en forme de cloches d’un rose profond. Les feuilles brillantes du rhododendron royal (R. rex) peuvent atteindre 45 cm de long. Ses nouvelles pousses, qui de loin ressemblent à des bougies rouges, sont visibles à présent. Les fleurs de certaines espèces de rhododendrons du groupe des azalées ont souvent un parfum très agréable. Les floraisons dans le Bois des Rhododendrons culminent de la mi-avril à la mi-mai. Ne les manquez pas !

  • Fleurs sauvages et papillons en pagaille

Peut-être vous étonnez-vous de voir que l’herbe de certaines parties du domaine n’est pas tondue ce printemps. Cela fait partie de notre nouveau plan d’entretien des étendues herbeuses du Jardin botanique. Bien sûr, vous trouvez encore de beaux gazons verts mais ici et là nous laissons pousser l’herbe pour donner une chance aux fleurs sauvages de se développer. Les papillons également apprécient une herbe un peu plus haute. Le Jardin Botanique compte aussi de véritables prairies fauchées seulement une fois par an, de sorte que par exemple les orchidées indigènes menacées puissent s’y développer. En outre, nous avons de vrais tapis de plantes à bulbes. Sous les grands arbres du parc pousse le gazon des bois, si rare, et c’est là que les anémones sylvie tiennent la vedette. Un tel éventail de zones herbeuses donne au Jardin Botanique  une nouvelle dimension écologique. Les plantes spontanées s’y font plus nombreuses et par conséquent attirent davantage d’insectes, d’oiseaux chanteurs et même les hérissons s’y sentent chez eux.

  • De la science dans un paradis de glace

Depuis l’an dernier, l’algologue Bart Van de Vijver a rejoint l’équipe scientifique du Jardin Botanique. Il étudie des algues unicellulaires, les diatomées, particulièrement en Antarctique. Au Pôle Sud, contrairement à ce que l’on croit souvent, la calotte glaciaire n’est pas permanente et le mercure descend rarement sous – 2° C. Pourtant il n’y fait pas vraiment chaud, et un vent glacial de 100 km/heure vous coupe la respiration. Bart aime cependant séjourner parmi les manchots empereurs, les éléphants de mer et les albatros hurleurs.  Mais l’effet de serre fait grimper la température des régions polaires. De profonds forages souterrains permettent de collecter des diatomées de couches très anciennes que Bart identifie.  Ensuite, il dresse la carte des populations des algues actuelles, afin d’établir une comparaison avec le passé. Cela permet d’objectiver les conséquences des changements climatiques sur la nature du Pôle Sud.

  • Promenez-vous dans l'histoire du Jardin botanique de Meise (1er mai - 30 juin 2007)

Parcourez à votre rythme le vert domaine sous l’angle de son histoire.  Savez-vous où se situe la drève des Reines ? Où se dressait  le château d'Hoogvorst au 13ème s. ? Ou voulez-vous en savoir plus sur le style paysager anglais du 18ème s. ou sur la Métairie, la ferme du château ?  Cette promenade vous entraîne dans des parties peu connues du Jardin botanique, et vous permet de redécouvrir un pan passionnant de notre histoire.  Vous recevez le dépliant gratuit avec votre ticket d’entrée.

  • Exposition d'Ikebana (17 au 20 mai 2007)

 Le château de Bouchout sera l’écrin de cette exposition d’art floral traditionnel japonais.  Celui-ci, rcherchant l’harmonie linéaire de l’arrangement, valorise aussi bien le vase, les branches, les feuilles que les fleurs elles-mêmes. Des compositions végétales très originales à découvrir ! L’exposition est accessible gratuitement avec le ticket d’entrée.

  • Grande Nocturne au Palais des Plantes (19 mai 2007)

Dans le cadre du Printemps des Musées 2007, c’est dans l’atmosphère magique de la nuit que les nénuphars géants, les sculpturales agaves et autres fleurs tropicales vous dévoilent leur splendeur sous leur dôme de verre.  Différents animateurs seront à la disposition des visiteurs dans les serres pour leur fournir explications et anecdotes.  Le domaine ouvre à partir de 9h 30. La nocturne exceptionnelle vous accueille de 19 h 30 à 21 h 30 (fermeture à 22h), le Palais des Plantes est accessible gratuitement avec le ticket d’entrée.

  • Hommage à Linné, père de la botanique (23 au 28 mai 2007)

Pour commémorer le 300ème anniversaire de ce pionnier génial de la botanique, une exposition florale présentera la diversité du Règne végétal.  Elle mettra en évidence les spécificités du système de classement créé par Linné.  Le saviez-vous ? Il fut le premier à oser imaginer classer les plantes sur base de leurs caractéristiques sexuelles.  L’exposition est accessible gratuitement avec le ticket d’entrée.

  • Exposition "La nature filmée sans caméra" (26 mai au 1er juillet 2007)

Els van der Monde, une artiste des Pays-Bas, récolte des fragments translucides de végétaux, les place entre deux verres et les fait imprimer par un laboratoire photographique.  La lumière révèle les structures de la graine ou de la fleur dans leur variété, dévoilant de splendides formes énigmatiques aux couleurs fascinantes. Vaut le détour ! L’exposition est accessible gratuitement avec le ticket d’entrée.

  • Grand Happening d'été Jardins & Loisirs (1er - 3 juin 2007)

 Ne ratez pas la Foire aux plantes favorite des amateurs de jardinage, que ce soit pour un joli pot sur un balcon ou pour un grand jardin, ou si vous cherchez une plante introuvable.  Et c’est l’occasion idéale d’en profiter pour vous promener à travers les collections du magnifique Jardin botanique national.  Tous renseignements sur le Happening d'été au 014/28.60.80 Entrée : 8 €

  • L'anémone des bois, une plante magique!

Au printemps, les parcelles boisées du Jardin Botanique sont recouvertes d’un tapis luxuriant d’anémones des bois (Anemone nemorosa). Cette plante se multiplie rapidement grâce à des rhizomes, des tiges souterraines. Sa riche floraison printanière illumine les jardins naturels. Selon les cultures, l’anémone sylvie est  considérée comme positive ou pas. Dans certaines régions, on raconte que celui qui mange les trois premières anémones des bois qu’il rencontre sera préservé dela fièvre. Nous ne conseillons pas l’automédication mais la plante possède effectivement des antibiotiques naturels. Certaines populations l’employaient pour se préserver des sorcières. En d’autres endroits, on croyait au contraire que celui qui respirait près de cette fleur tomberait gravement malade. Lorsqu’il pleut, l’anémone des bois replie ses feuilles et laisse pendre la tête. Selon une ancienne croyance populaire, elle serait alors une cachette idéale pour les elfes...

  • Vous cherchez une bonne encyclopédie botanique?

‘L’encyclopédie universelle des 15.000 plantes et fleurs de jardin de A à Z’ a été écrite sous la direction de la Royal Horticultural Society. Pas moins de cinquante experts en botanique y ont participé. Les premiers chapitres présentent leurs avis éclairés sur tous les aspects du jardinage. Le livre traite aussi des différents groupes de plantes ornementales : arbres, plantes grimpantes, fougères etc. L’encyclopédie proprement dite vous donne un aperçu alphabétique de 15.000 plantes de jardin, connues, rares et récentes agrémenté de 6.000 photos. 300 variétés de rhododendrons y sont analysées. Un livre de référence unique plein d’informations pratiques, le rêve du jardinier !

 L’encyclopédie universelle des 15.000 plantes et fleurs de jardin de A à Z’, Ed. C. Brickell, 1.096 pp, 125,20 €

Vous trouverez à la Boutique le livre de jardinage que vous ne trouverez pas ailleurs!

Pour commander votre exemplaire, cliquez ici.

Editeur
Jardin botanique national de Belgique

Musa est réalisé par le Service Educatif avec la collaboration de la cellule informatique.
Merci à Elisabeth Gerlache et Bart Van De Vijver pour leur contribution.

Rédacteur en chef
Dr. Gert Ausloos
Photos
Paul Borremans, Steven Dessein, Damien Ertz, Peter Lanckmans, Godelieve Van den Heuvel, Els van der Monde en Alain Vandervelde

Si vous voulez également recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot subscribe dans votre mail. N'indiquez aucun sujet et évitez d'y ajouter votre signature. Merci.

Si vous ne voulez plus recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot unsubscribe dans votre mail.

Toutes les informations pratiques, notamment concernant les heures d’ouverture et les tarifs ici.

Nationale Plantentuin van België
B-1860 MEISE
02 260 09 70
info@br.fgov.be
www.plantentuinmeise.be


Planten, bron van leven!
Les plantes, source de vie!
Jardin botanique national de Belgique
B-1860 MEISE
02 260 09 70
info@br.fgov.be
www.jardinbotaniquemeise.be