n° 36, hiver 2013
Meise, le Jardin aux 18.000 plantes!
Musa est le nom scientifique du bananier.


  • Le Jardin botanique transféré à la Flandre

A partir du 1er janvier 2014, le Jardin botanique sera transféré du Fédéral aux Communautés. Le Jardin botanique sera alors une Agence autonome externe flamande. Le Jardin a déjà vécu par le passé une série de transformations. Notre institution a vu le jour en 1796 en tant que “Jardin botanique de Bruxelles”. En 1826, premier changement, nous sommes devenus "Koninklijke maatschappij voor Kruid, Bloem en Boom Kweekerij der Nederlanden". Quelques décennies plus tard, en 1870, nouvelle transformation en “Jardin botanique de l'Etat” et, de 1967 jusqu'à aujourd'hui, ce fut le “Jardin botanique national de Belgique”. A partir de 2014, le nouveau nom du Jardin sera “Jardin Botanique Meise”. Le Domaine et ses infrastructures sont transférés à la Flandre, de même que son personnel néerlandophone. Le personnel francophone est, lui, transféré à la Communauté française (Fédération Wallonie-Bruxelles) mais reste travailler au Jardin botanique. Les collections, l'herbier, les collections de plantes vivantes et la bibliothèque sont prêtés par le gouvernement fédéral à la Flandre. Un conseil scientifique, composé de représentants des universités néerlandophones et francophones ainsi que d'employés du Jardin botanique superviseront le travail scientifique de l'institution. Un conseil d'administration guidera le Jardin. La mission du jardin reste la même: “Explorer, étudier et décrire le monde végétal, le préserver et le faire connaître pour construire ensemble un avenir durable”.


  • Flore insolite
Bpost a à nouveau prévu d'éditer en 2014 une magnifique série philatélique illustrant des plantes. Cinq timbres représentant des plantes particulières de notre Jardin botanique ont été choisis : les plantes cailloux de notre serre du désert, la plante fourmis de la Serre des Nénuphars géants et l'arum titan qui a fleuri l'été dernier. La série a été conçue par Marijke Meersman qui, précédemment, avait déjà réalisé des timbres consacrés aux animaux fantastiques (2011), aux personnages de contes de fées (2012) et aux papillons. Marijke Meersman n’est pas une inconnue, elle a travaillé pendant de nombreuses années comme illustratrice pour le Jardin botanique. Grâce à sa collaboration, le Jardin botanique a pu accompagner de nombreux articles scientifiques de superbes dessins de plantes. Le Jardin botanique a déjà été le sujet d’autres séries de timbres comme "les légumes oubliés" (2010) de Marijke Meersman et "les feuilles d'arbres" (2012) de Roel Jacobs. Mais jamais, les plantes vedettes du Jardin n'avaient été mises en évidence d'une si belle façon.

La série de timbres "Flore insolite" sera éditée le 27 janvier 2014.
Infos et commandes : “Stamps & Philately”, tel 02 278 50 70 et Philately@bpost.be.


  • Formation mycologique dans la région des Grands Lacs

Grâce au soutien financier du point focal belge pour l’Initiative Taxonomique Mondiale, un stage de formation en mycologie a été organisé par le Jardin botanique du 25/11 au 4/12/2013 au Burundi. Neuf stagiaires, assistants ou jeunes professeurs actifs dans les institutions scientifiques de la région des Grands Lacs (Burundi, Rwanda, R.D. Congo), ont bénéficié des enseignements théoriques et de l’expérience de terrain du Dr. Jérôme Degreef, chef du département cryptogamie au Jardin botanique. Outre leur intérêt dans les écosystèmes (mycorhizes, décomposition de la litière,…), un grand nombre de champignons sont comestibles et constituent une source de revenu importante pour les populations de la région. La formation s’articulait autour de modules au cours desquels les mycologues ont notamment appris à maîtriser les techniques de description standard des champignons, à améliorer leur utilisation d’un microscope de recherche, à identifier les espèces sur base de Flores de champignons, à réaliser des clés de détermination… Dans la foulée de cette formation, les participants ont tracé les grandes lignes de recherche prioritaires pour la région et ont créé le « réseau des mycologues de la région des Grands Lacs », deux initiatives qui, avec le soutien du Jardin botanique, participeront à améliorer la connaissance des champignons de la région




  • Une nouvelle espèce de diatomée pour la science

Face à la dégradation de la biodiversité, c’est à une véritable course contre la montre que sont engagés les biologistes pour établir le catalogue des espèces animales et végétales dans le monde. On estime ainsi qu’à peine 75 % des végétaux sont aujourd’hui connus. Certaines régions restent de vastes “terrae incognitae” mais certains groupes ont également très peu été étudiés et des découvertes ne sont pas rares. Parfois de manière fortuite... C’est ce qui est arrivé à Bart Van de Vijver, algologue spécialisé au Jardin botanique dans l’étude des diatomées, de microscopiques algues cellulaires. Dans le cadre d’une recherche sur les diatomées dans les Everglades (Floride), une chercheuse américaine, Sylvia Lee, a envoyé à Meise des échantillons d’une espèce connue, Mastogloia pseudosmithii, en vue de faire des traitements d’image en microscopie électronique. Mais l’oeil aguerri de notre scientifique a été attiré par une forme inconnue… qui se révèle être une espèce n’ayant pas encore été décrite. Les deux scientifiques ont donné le nom de Envekadea metzeltinii, en l’honneur de Ditmar Metzeltin, un diatomiste qui avait également trouvé l’espèce, sans la décrire, en 2007 dans des habitats similaires au Yucatan (Mexique). Bart Van de Vijver n’en est pas à sa première découverte, il a déjà pu décrire plus de 250 espèces nouvelles… et le travail est loin d’être fini.

  • 40.000 bulbes pour un printemps fleuri !

Quoi de plus beau que des crocus et des narcisses pour annoncer le printemps après des mois d’un hiver prolongé ! Pour égayer le domaine, le Jardin botanique a entrepris cet automne de planter plus de 40000 bulbes appartenant à une trentaine de variétés de formes et de couleurs différentes. Des variétés de crocus telles que Crocus chrysanthus 'Cream Beauty' et 'Blue Pearl', Crocus tommasianus 'Ruby Giant', Crocus vernus ('Remembrance', 'Yellow Mammoth', 'Jeanne d'Arc'), des fritillaires (Fritillaria meleagris), des tulipes (Tulipa 'Juan', ‘Jacqueline’, ‘Hemisphere’, ‘Daytona’), etc... Mais ce sont surtout les 15.000 bulbes de Narcissus 'Carlton' qui vous surprendront par leurs splendides corolles jaunes aux abords de l'entrée principale, du château et du Palais des Plantes. Ce travail imposant s’est fait dans la bonne humeur et a mobilisé une quinzaine de jardiniers et de volontaires enthousiastes. Plus que trois mois à attendre et vous serez accueillis, dès l’entrée du Jardin, par un splendide feu d’artifice coloré ! Le rendez-vous est pris….

Musa est le nom scientifique du bananier.





  • Promenade libre parmi les irrésistibles résineux  (3 décembre - 15 janvier 2014)  

Connaissez-vous la magnifique collection de résineux du Jardin botanique national, à Meise ? Vous y faites le tour du monde à travers 350 espèces dont beaucoup casseront définitivement l’image banale du sapin de Noël, comme l’étrange conifère rampant Picea abies 'Procumbens’, ou l’élégant cryptoméria du Japon. Et, en plus d’être beaux, savez-vous à quel point ils nous sont utiles ? Venez admirer une extraordinaire variété de conifères aux surprenantes formes sculpturales. Un dépliant gratuit vous guide à travers les collections...  En savoir plus

  • Promenade "Magie hivernale" (16 janvier - 20 mars 2014)  

Venez découvrir en parcours libre la symphonie des fleurs et des parfums hivernaux dans les magnifiques collections de Meise. Un dépliant gratuit vous propose un itinéraire de 2 heures parmi bruyères des neiges, cyclamens de Cos, hamamélis,... Et n’oubliez pas le détour par les serres si vous rêvez de chaleur et d’exotisme !  En savoir plus

  • Un « pack aventure » pour découvrir le Jardin botanique en famille (toute l'année)

Avec les parents ou les grands-parents, découvrez le jardin botanique avec des yeux enfantins : le château d'un chevalier, un arbre à câliner, les nénuphars géants et des plantes qui bougent lorsqu'on les touche... En savoir plus.

  • Terrasse hivernale (les dimanches, de 14 à 16h)

Durant les mois d'hiver, la terrasse hivernale de l'Orangerie ouvre ses portes chaque dimanche entre 14h et 16h. Vous pouvez également déguster à tout moment dans La Boutique un savoureux café maison, un chocolat chaud ou une boisson rafraîchissante... En savoir plus.

Musa est le nom scientifique du bananier.




  • Exceptionnellement en fleur : l'agave à cou de cygne

C'est avec plaisir que nous vous présentons notre agave à cou de cygne (Agave attenuata) âgé de 105 ans et qui est actuellement en fleur. C’est un événement exceptionnel puisque sa dernière floraison s'est produite en janvier 1981. Contrairement à la plupart des autres espèces d'agave, l'agave à cou de cygne ne meurt pas après la floraison. La plante a longtemps été dans un grand pot avant d'être transplantée en pleine terre, il y a environ 3 ans, dans la Serre de la Mousson et des Savanes. Ce changement a probablement provoqué un «stress» qui a stimulé sa floraison. Dans la nature, les conditions de stress concernent généralement des modifications de conditions météorologiques. L’agave à cou de cygne est originaire du Mexique où elle vit à une altitude de 1900-2500 m. Le nom d'agave à cou de cygne trouve son origine dans la resplendissante hampe florale qui est courbée. Elle se distingue ainsi des autres espèces d'agave qui portent des hampes florales érigées. Quand aux feuilles, rien à voir avec ses cousins qui présentent des extrémités souvent… très piquantes ! Après la floraison, aux endroits où se sont déployées les fleurs, apparaîtront des bourgeons. Chaque bourgeon peut être à l’origine d’une nouvelle petite plante. Ces bourgeons seront récoltés et transplantés afin de donner, dans le futur, autant de nouvelles plantes matures. La floraison est en cours en ce moment. Ne tardez pas à venir la découvrir !

Musa est le nom scientifique du bananier.


  • Accueillir des oiseaux au jardin

L’hiver est une période difficile pour les oiseaux des jardins car la nourriture y est plus rare. Pour les aider à surmonter ce cap, vous pouvez planter dans votre jardin des haies et des arbustes qui leur offriront toute l’année le gîte et le couvert. Mais vous pouvez aussi leur offrir une nourriture complémentaire durant la mauvaise saison et leur installer des gîtes artificiels qui accueilleront leur nichée dès le retour du printemps. Notre Boutique vous offre un grand choix de nichoirs adaptés aux différentes espèces d’oiseaux des jardins (15€/pièce) et des boules de graines comme des têtes de tournesol (3,5 €/pièce - 5€ pour deux) à pendre à une branche du jardin.

Pour commander, cliquez ici.

  • La Boutique online du Jardin botanique !

Ne manquez pas de redécouvrir notre nouvelle Boutique online ! En quelques clics de souris, vous pourrez déambuler dans ses galeries virtuelles et acheter nos ouvrages scientifiques comme la “Flore de Belgique”, des livres de jardinage ou de cuisine mais aussi des posters sur les orchidées ou les plantes vénéneuses de nos régions.

Cliquez ici pour explorer notre Boutique.

Musa est le nom scientifique du bananier.

Editeur
Jardin botanique national de Belgique

Musa est réalisé par le Service Educatif avec la collaboration de la cellule informatique.

Rédacteur en chef
Dr Gert Ausloos
Photos
Jardin botanique national de Belgique, Marijke Meersman.

Si vous voulez également recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot subscribe dans votre mail. N'indiquez aucun sujet et évitez d'y ajouter votre signature. Merci.

Si vous ne voulez plus recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot unsubscribe dans votre mail.

Toutes les informations pratiques, notamment concernant les heures d’ouverture et les tarifs ici.

Jardin botanique national de Belgique
Domaine de Bouchout
Nieuwelaan 38
1860 MEISE

02 260 09 70
info@br.fgov.be