n° 37, printemps 2014
Meise, le Jardin aux 18.000 plantes!
Musa est le nom scientifique du bananier.



  • Le Jardin botanique en deuil

Le Jardin botanique Meise a l'immense tristesse d'annoncer le décès inopiné de Gert Ausloos (24/02/1967 – 02/03/2014), chef du service Éducation et Communication, membre du Comité de direction et du Conseil scientifique. Docteur en Sciences, Gert Ausloos a commencé à travailler au Jardin botanique national de Belgique en 1997. Il était à l'origine du service SEED (Service Éducatif / Educatieve Dienst), en charge de l'éducation, mais aussi de la communication et du tourisme, et œuvrait à promouvoir et à mieux faire connaître le Jardin botanique auprès du grand public et des médias. Gert était également le fer de lance de la rénovation et de la modernisation du « Palais des Plantes » et représentait le Jardin botanique au niveau national et international dans de nombreux organismes. Il se battait aussi inlassablement contre ce qu'il appelait « la cécité à l'égard des plantes » c'est-à-dire le manque de considération envers le monde végétal trop souvent perçu comme un simple décor vert. Sa passion des plantes rayonnait autour de lui et son enthousiasme pouvait convaincre quiconque de l'incroyable dynamisme et du rôle essentiel que jouent les végétaux dans notre vie quotidienne.

La disparition de Gert Ausloos est non seulement une immense perte pour ses proches et ses collègues, mais aussi pour tout le Jardin botanique.

In memoriam : http://www.inmemoriam.be/fr/2014-03-02/gert-ausloos/




  • Nouveau nom, nouveau logo

Au 1er janvier 2014, le Jardin botanique a changé de nom… et dans la foulée s’est doté d’un nouveau logo. Dans un style réaliste il représente la « serre Balat » qui accueille actuellement une impressionnante collection d’agaves au Jardin botanique. Il n’en fut pas toujours ainsi… Construite au tout début de 1850 par l’architecte belge Alphonse Balat (1818 – 1895), cette serre accueillait à l’origine les nénuphars géants du Jardin zoologique de Bruxelles situé au Parc Léopold. Elle déménagea encore à deux reprises : en 1879 au Jardin botanique de l’Etat (Bruxelles) puis, au début des années quarante, au Jardin botanique à Meise, où elle se trouve toujours aujourd’hui. La serre Balat illustre remarquablement le génie de l’architecte dans le mariage du fer et du verre, un art qu’il a pu déployer pleinement lors de la création des serres royales de Laeken. Il s’agit sans conteste de l’un des plus grands joyaux du patrimoine historique de notre institution. Il n’en fallait pas moins pour que le Jardin botanique la choisisse pour figurer comme emblème de son institution.


  • Deux nouvelles serres de la Forêt tropicale

Depuis 2003, le Jardin botanique a entamé la rénovation des serres du Palais des Plantes. Après l’inauguration en 2011 de la serre de la savane et des moussons, c’est au tour de la Forêt tropicale d’être mise à l’honneur, avec une première des quatre phases de rénovation que subira l’aile sud du Palais des Plantes. Accessible dès le 12 avril, le premier volet présente les plantes tropicales et leurs usages dans le contexte des forêts secondaires. C’est ainsi que vous pourrez découvrir que ces forêts, exploitées par l’homme, présentent d’intéressantes caractéristiques : herbes géantes, plantes à fourmis… Elles sont aussi essentielles dans le quotidien des populations locales qui y trouvent leur alimentation et des pigments utilisés lors de rituels sacrés… Une série de panneaux mettent en valeur les différentes caractéristiques de ces forêts majestueuses… et un véritable pont suspendu au-dessus d’une rivière ravira tous les « Indiana Jones » en herbe. À découvrir dès ce 12 avril au Palais des Plantes.




  • Krokuskriebels 2014

Durant les vacances de Carnaval, le Roi Amaryllo a fait sa joyeuse entrée au Jardin botanique. Le royaume sur lequel il règne s'appelle "Botanie" et toutes les plantes sont ses sujets, du plus grand arbre à la plus petite algue. Tous les enfants qui ont visité le Jardin botanique pendant les vacances de carnaval ont ainsi été guidés par le roi Amaryllo à la découverte du monde des plantes. À travers différentes missions, ils ont pu découvrir les secrets de son Royaume. Les enfants et leurs parents ont pu par exemple observer, à l'aide d'une loupe, des lichens et des plantes carnivores, ils ont appris à déterminer l'âge d'un grand hêtre; Ils ont également reçu un "œil du ciel" pour leur permettre de découvrir ce qui vit à la cime des arbres... À la fin de leur voyage en "Botanie", ils sont arrivés au château du Roi où ils se sont empressés de lui écrire une lettre et lui raconter tout ce qu'ils avaient découvert. Le Roi Amaryllo a ainsi reçu une avalanche de courriers enthousiastes. Tous les enfants ayant inscrit leur adresse ont reçu ensuite un courrier du roi Amaryllo. Le Roi Amaryllo se sent tellement bien au Jardin botanique qu'il reviendra régulièrement durant l'année pour proposer aux enfants de nouvelles missions qui leur permettront d'approfondir leur découverte de "Botanie"...

  • Année de Flore

Sainte-Dorothée est la patronne des jardiniers et des fleuristes. Sa confrérie fut créée en 1664, à Bruxelles. 2014 marque donc le 350e anniversaire de la naissance de cette organisation, pionnière des cercles horticoles de notre pays. Cet anniversaire fournit l’occasion idéale de mettre en évidence le brillant - quoique méconnu - passé horticole et floricole de Bruxelles... et de souligner ses prolongements actuels, sinon futurs. Ce message s’adresse autant au grand public qu’aux autorités. A l’initiative de la Société Royale Linnéenne et de Flore de Bruxelles, l’asbl ANNEE DE FLORE, a été mise en place afin d’organiser, entre les printemps 2014 et 2015, plusieurs manifestations en lien avec les parcs et jardins de notre capitale. Elle bénéficie de l'expertise scientifique du Jardin botanique Meise. Parmi ces manifestations, évoquons: exposition de photos dans les Galeries Royales Saint-Hubert de mars à mai 2014, balades-découvertes dans la Région de Bruxelles-Capitale à partir de mai 2014, exposition au sein des Halles Saint-Géry de décembre 2014 à mars 2015…Pendant un an, l’asbl ANNEE DE FLORE invitera le public à des rencontres, expos, visites, promenades, ….

Plus d’infos : http://www.year-of-flora.be


  • Enquête accueil au Jardin

Le Jardin botanique réalise actuellement une enquête en vue d’améliorer l’accueil du public. Si vous fréquentez de temps en temps le Jardin, n’hésitez pas à nous transmettre votre avis concernant l’accueil et les services offerts en répondant au questionnaire en ligne. La participation à l’enquête ne vous demandera pas plus de 5 minutes !

Lien vers l’enquête

Musa est le nom scientifique du bananier.





Musa est le nom scientifique du bananier.




  • Les magnolias

Cette année, ils ont pointé le bout de leurs pétales plus tôt que d'habitude, avec plus de deux semaines d'avance. "Ils", ce sont les magnolias, les annonciateurs par excellence du printemps ! Bien avant qu'apparaissent les premières feuilles sur les arbres et que nous ayons la possibilité de tondre pour la première fois la pelouse, ils étaient là, comme de gros nuages blancs sortis du gazon. Le magnolia n'est pas originaire de nos régions. Les espèces sauvages sont originaires d'Amérique, mais surtout d'Asie. En Europe, ils ont disparu au cours de la dernière période glaciaire, comme nous le dévoile l'étude des fossiles. D'autres fossiles nous apprennent que les magnolias comptent parmi les plus anciennes plantes à fleurs de notre planète. Ils sont apparus il y a plus de 100 millions d'années. Aujourd'hui, il existe environ 300 espèces sauvages dans la nature. Certaines sont très menacées ! Au 19ème siècle, des espèces sauvages d'Amérique et d'Asie ont été introduites en Europe, et pour la première fois croisées entre elles. Résultat de ces croisements : de beaux cultivars avec de splendides fleurs ! Ce sont ces croisements qui ont permis de rendre les magnolias si populaires dans les jardins. Au Jardin botanique Meise, vous pouvez admirer plus de 100 espèces sauvages et hybrides. Certaines floraisons très précoces offrent des fleurs blanches ou roses, d'autres variétés modernes arborent des fleurs jaunes, d'autres encore ne fleurissent qu'en été.

Musa est le nom scientifique du bananier.

  • A la découverte des insectes

C'est le printemps et les insectes s'en donnent à cœur joie pour butiner les fleurs au jardin. Grâce au matériel "Insect Lore", partez découvrir et observer la diversité des espèces : abeilles, papillons, bourdons, coccinelles, carabes... En balade ou au jardin, les enfants pourront placer et observer à loisirs toutes leurs découvertes dans le 'pot ventilé' ou dans la boite-loupe, et ensuite naturellement les libérer. Tous les outils de la série sont faciles à utiliser et quasi incassables. Ils sont recommandés pour les enfants à partir de 4 ans.

En vente à la Boutique du Jardin. À partir de 8 euros

Pour commander, cliquez ici.

  • La Boutique online du Jardin botanique !

Ne manquez pas notre nouvelle Boutique online ! En quelques clics de souris, vous pourrez déambuler dans ses galeries virtuelles et acheter nos ouvrages scientifiques comme la “Flore de Belgique”, des livres de jardinage ou de cuisine mais aussi des posters sur les orchidées ou les plantes vénéneuses de nos régions.

Cliquez ici pour explorer notre Boutique.

Musa est le nom scientifique du bananier.

Editeur
Jardin botanique Meise

Musa est réalisé par le Service Educatif avec la collaboration de la cellule informatique.

Rédacteur en chef
Koen Es
Photos
Jardin botanique Meise.

Si vous voulez également recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot subscribe dans votre mail. N'indiquez aucun sujet et évitez d'y ajouter votre signature. Merci.

Si vous ne voulez plus recevoir Musa, cliquez ici et écrivez le mot unsubscribe dans votre mail.

Toutes les informations pratiques, notamment concernant les heures d’ouverture et les tarifs ici.

Jardin botanique Meise
Domaine de Bouchout
Nieuwelaan 38
1860 MEISE

02 260 09 70
info@br.fgov.be