L'herbier de plantes vasculaires | English | Nederlands

A herbarium specimen

L'herbier de plantes vasculaires contient environ 4 millions de spécimens, parmi lesquels environ 30.000 types de nomenclature. Pour des raisons pratiques, l'herbier présente trois principales divisions géographiques : l'Afrique, la collection belge et la collection générale. Chaque partie est ensuite subdivisée en ptéridophytes, gymnospermes, monocotylédones et dicotylédones. Ensuite, le classement dans les grandes unités se fait par ordre alphabétique, au sein des familles, genres, espèces et catégories infraspécifiques.

L'herbier de Belgique

L'herbier belge contient 300.000 spécimens provenant de Belgique et du Luxembourg. Il abrite de nombreux spécimens et des collections historiques, autrefois privées. Il reflète l'intérêt du Jardin botanique pour l'exploration floristique de notre pays. Les plantes cultivées en Belgique sont inclues dans l' herbier général et les spécimens dendrologiques se trouvent dans une collection spéciale.

L'herbier africain

L'Herbier africain abrite environ 1 million de spécimens provenant de l'Afrique subsaharienne, y compris les îles de l'ouest de l'océan Indien comme Madagascar et des Mascareignes. Il reflète l'intérêt historique de la Belgique pour l'Afrique centrale. Il est le fruit des récoltes de célèbres botanistes belges comme Hens Frans, Fernand Demeuse, Emile Laurent, Justin Gillet, Camille Vermoesen, Alfred Dewèvre , Jean Lebrun , Jean Louis , René Devred et bien d'autres. L'accent est surtout mis sur l'Afrique centrale (Congo, Rwanda et Burundi), tout en essayant d'assurer une bonne couverture générale afrotropicale.

L'herbier général

Environ 1 million de spécimens en provenance du reste du monde sont conservés dans l'herbier général. C'est ici que la plupart des éléments historiques de la collection sont conservés, y compris l'herbier réalisé par la Société Royale d'horticulture avant 1870, les collections de Henri Galeotti du Mexique et de Peter Claussen du Brésil, et le célèbre herbier Martii , acheté par le gouvernement belge en 1870. L'intérêt de la Belgique au XIXe siècle pour la région néotropicale se traduit dans les collections historiques, tels que celle de Funck & Schlim qui provient du Venezuela et de Pittier & Durand du Costa Rica. Aujourd'hui, une couverture mondiale est un objectif à atteindre.

Les collections spéciales

Il existe également des collections spéciales telles que des bois, des fruits secs, et des spécimens conservés dans alcool. Les collections suivantes sont également conservées séparément :

  • L' herbier de Rosa de F. Crépin
  • L'herbier Rubus de J. Van Winkel (acquis en 1997)
  • L'herbier dendrologique (arbres et arbustes cultivés, principalement de Belgique)
  • L'herbier tératologique (structures anormales et galles, principalement de Belgique)
  • La collection de grande taille (Palmiers, etc)

Le logo du Jardin botanique Meise Qui sommes-nous ?Mission | Histoire | Jobs | Volontariat | PartenairesSoutenez-nous | Contact | © 2017 Jardin botanique Meise Facebook Twitter Youtube Flickr Newsletter Issuu  Scribd