Jardin botanique Meise

 Recherche

2013 - Les amibes protostéloïdes en République démocratique du Congo | Nederlands

Congo Les amibes protostéloïdes sont des microorganismes bactériophages qu’on trouve sur la matière végétale morte et dont 33 espèces seulement sont connues. Elles sont traditionnellement regroupées avec les Myxomycètes et les Dictyostélides au sein des Eumycétozoaires. L’identification des taxons est basée sur les caractéristiques morphologiques de leurs fructifications qui consistent en un pied translucide supportant une ou plusieurs spores.

La présence d’amibes protostéloïdes en République démocratique du Congo a été étudiée sur base de cultures de substrats collectés entre Kisangani et Bumba au cours de l’expédition « Boyekoli Ebale Congo 2010 ». Cet inventaire est le premier réalisé en Afrique centrale, mais des amibes protostéloïdes avaient déjà été recensées sur le continent africain, notamment en Égypte, au Kenya, au Malawi, en Ouganda et en Tanzanie.

Des cultures réalisées à partir de litière aérienne (ou de feuilles mortes encore attachées aux arbres), ont révélé 23 espèces, soit 70% du nombre total d’espèces décrites de par le monde. Deux de ces taxons, Schizoplasmodiopsis reticulata et Schizoplasmodium seychellarum, sont signalés pour la première fois en Afrique. Par ailleurs, la souche LHI05 est observée pour la première fois ailleurs que sur l’île d’Hawaï.

La découverte de cinq taxons inconnus est d’un intérêt tout particulier. La diversité spécifique élevée observée à partir d’un nombre limité d’échantillons suggère que la région étudiée est, tout comme Hawaï, un des hotspots des amibes protostéloïdes en région tropicale




 

Les quatre piliers de nos actions en Afrique:

Le logo du Jardin botanique Meise Qui sommes-nous ?Mission | Histoire | Jobs | Volontariat | PartenairesSoutenez-nous | Contact | © 2017 Jardin botanique Meise Facebook Twitter Youtube Flickr Newsletter Issuu  Scribd