Jardin botanique Meise

 Recherche

2014 - Le renforcement des capacités et le développement du paysage de l’après-conflit en République démocratique du Congo | Nederlands

Congo Le renforcement de liens de collaboration avec les institutions impliquées dans la conservation in situ en République démocratique du Congo constitue un nouveau challenge pour le Jardin botanique Meise.

Le Parc national des Virunga, géré par l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), est un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. S’étendant sur 7 800 kilomètres carrés dans l’est de la République démocratique du Congo, c’est le plus ancien parc d’Afrique et le site protégé avec la plus grande diversité biologique sur le continent africain.

En 2013, après des années d’insécurité, le parc a lancé un programme de développement qui promeut, entre autres, l’apport de l’énergie électrique dans les régions rurales et éloignées comme catalyseur pour la création d’emplois et la réduction de la pauvreté. Le but du programme est d’offrir des alternatives énergétiques durables pour améliorer les moyens de subsistance des communautés rurales locales afin de diminuer la pression sur les ressources naturelles de la région et de soutenir les efforts de l’ICCN pour protéger la biodiversité.

En 2015, la Virunga Foundation va achever la construction d’une centrale hydroélectrique de 14 mégawatts dans la région de Rutchuru, au Nord-Kivu. L’usine de Matebe aura un impact positif immédiat en termes de développement de cette région, mais elle doit s’harmoniser avec le paysage naturel. L’ICCN et la Virunga Foundation ont demandé la collaboration du Jardin botanique Meise pour l’aménagement du site de la centrale, les activités d’éducation environnementale dans la région et le lancement de programmes de recherche en botanique.

L’objectif premier est d’intégrer la centrale hydroélectrique dans le paysage existant. Pour ce faire, des pépinières ont été mises en place pour la production des plantes indigènes qui seront utilisées pour revégétaliser le site et en faire un centre éducatif et touristique. Le projet met l’accent sur des actions qui impliquent les populations locales, en particulier les jeunes, dans la conservation et le développement des espaces naturels en tant que patrimoine historique et culturel. C’est un défi à la fois très intéressant et audacieux, car Virunga Foundation et le Jardin botanique Meise travailleront dans une zone d’après-conflit où la plupart des gens ont vécu dans des camps de réfugiés.

Le deuxième objectif du projet pour notre jardin est de promouvoir l’éducation environnementale dans les écoles, la société civile et les médias dans le Nord-Kivu, plus particulièrement pour sensibiliser au rôle du Parc dans la préservation de l’une des régions d’Afrique les plus riches en biodiversité.





Les quatre piliers de nos actions en Afrique:

Le logo du Jardin botanique Meise Qui sommes-nous ?Mission | Histoire | Jobs | Volontariat | PartenairesSoutenez-nous | Contact | © 2017 Jardin botanique Meise Facebook Twitter Youtube Flickr Newsletter Issuu  Scribd