Jardin botanique Meise

 Recherche

2015 - L’arbre qui cache la forêt : les espèces dominantes de la forêt dense attestent de réponses au changement climatique | Nederlands

Congo En février et mars 2015, le Jardin botanique Meise a mené une expédition dans la réserve de biosphère de Luki en République démocratique du Congo en collaboration avec des collègues du Musée royal de l’Afrique centrale. Leur objectif était d’échantillonner les arbres dominants de la forêt dense et de les utiliser comme modèles pour l’ensemble de la forêt. Nous voulions savoir si les arbres de la forêt dense avaient déjà réagi au changement climatique en modifiant certains de leurs caractères influencés par le climat. Alors que nos collègues étudiaient les propriétés du bois, notre recherche s’est axée sur les caractéristiques foliaires. Un des principaux avantages du travail de recherche dans cette réserve est de pouvoir disposer de matériel historique, collecté au même endroit au siècle dernier et déposé dans notre herbier. Nous avons ainsi été en mesure de construire une série chronologique des caractéristiques foliaires au cours du siècle passé et de les comparer avec celles de feuilles collectées récemment.

Nous avons découvert que les feuilles actuelles sont plus grandes et sont pourvues de moins de stomates que les spécimens historiques. Cela prouve que la forêt dense africaine a déjà subi des modifications en réponse au changement climatique et que ces adaptations se poursuivront probablement dans les années à venir



 

Les quatre piliers de nos actions en Afrique:

Le logo du Jardin botanique Meise Qui sommes-nous ?Mission | Histoire | Jobs | Volontariat | PartenairesSoutenez-nous | Contact | © 2017 Jardin botanique Meise Facebook Twitter Youtube Flickr Newsletter Issuu  Scribd